Le cap fixé par le congrès Hlm qui s’est déroulé à Nantes, courant septembre, est principalement de se donner les moyens d’accompagner les changements de la société.

70 % de la population française serait éligible au logement social (conditions de ressources), l’enjeu que représente les politiques en la matière est donc vital.

Le fait est que  les ressources (uniquement constituées des loyers) n’augmentent pas, au contraire des dépenses, rénovations, nouveaux réglements en matière d’isolation et d’environnement (amiante, économie d’énergie etc.) qui elles, croissent chaque année.

Pérenniser le modèle économique et l’adapter cas échéant est donc une priorité. Face au reflux des financements sur le logement neuf, il s’agit de maîtriser le couple loyer plus charges et de renforcer la notion d’accessibilité pour tous.

Dépasser les préjugés en matière de logement social, et instituer la transparence et l’équité quant aux attributions est aussi une priorité et la plateforme web accessible à tous les demandeurs va dans ce sens (visibilité des logements à louer ou à vendre). L’accompagnement du mieux vivre ensemble, sans stigmatiser et sans se substituer à l’Etat est devenu également un enjeu important et des opérations citoyennes en collaboration avec les territoires (sécurité, médiation, mixité sociale) sont au programme.

Investir, un pari sur l’avenir

Les investissements, pour accompagner la transition énergétique sont incontournables.  Il faut savoir qu’un programme de logements sociaux s’inscrit sur 60 ans, il s’agit donc d’avoir une vision à long terme, même si le contexte économique morose et des normes qui évoluent constamment ne facilitent pas les choses… Le défi est donc d’oser s’engager dans des programmes novateurs (économie d’énergie sur les logements neufs ou la réhabilitation), afin de garder au parc locatif un attrait environnemental et économique pour les locataires présent et futurs.

Les mots clés pour l’avenir ? Mixité, visibilité, stabilité et innovation…Tout un programme.

Photo et texte : club de la presse