Victor Guilbert, journaliste et vice-président du Club et Raphaël Krafft, journalise et écrivain

« Il faut du temps pour enquêter », rappelait le journaliste Raphaël Krafft, lors de la présentation de son dernier livre, Passeur, à la librairie Decitre Grenoble, en partenariat avec le Club de la presse de Grenoble, le 20 janvier dernier.
Le reporter freelance, qui travaille pour les radios publiques francophones (France inter, France culture etc.), raconte son expérience, d’abord de journaliste, puis d’homme au cœur du drame des migrants bloqués à la frontière franco-italienne. Il a pris le temps d’écouter ces réfugiés, « ceux qui ont traversé la Méditerranée », comme ils tiennent à se distinguer eux-mêmes, mais aussi ceux qui, sur la route des migrations ne peuvent rester insensibles à la détresse.
Le récit de Raphaël Krafft respire l’humanité, l’absurdité et la souffrance. Il pose la question de la désobéissance civile, comme un écho lancinant à l’actualité de la vallée de la Roya. Raphaël et son ami Thomas, saints Christophe des temps modernes, sont allés au bout de cette route.

Texte et photos : Isabelle Doucet