Le recensement au-delà du comptage de la population permet d’avoir une photographie statistique des logements, de la composition des familles et de leur répartition sur le territoire. il permet d’identifier des besoins en constante évolution (santé, école, logements etc.) et d’y répondre par des programmes adaptés à tous les échelons du territoire. Depuis 2015, plus rapides, plus économiques et plus écologiques, les questionnaires en ligne rencontrent de plus en plus de succès. 49 % de la récolte de donnée passe par internet au niveau national et 51% pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le recensement est également un indicateur important de l’évolution de la société.  En ce qui le mode de vie des familles par exemple, de nouveaux paramètres comme la garde alternée est prise en compte afin de coller au plus près des réalités de la société.

Les derniers chiffres établissent par exemple que si le mariage reste majoritaire, le Pacs séduit de plus en plus, et notamment les jeunes. Le recours au Pacs augmente avec le niveau de diplôme et la catégorie sociale. Il est en revanche moins fréquent pour les familles nombreuses. La Loire est le département français où le mariage est le plus fréquent.

La collecte 2018 commence le 18 janvier et se poursuivra jusqu’au 24 février. Pour la région Auvergne-Rhône Alpes, plus de 3000 agents recenseurs sont recrutés. Ils sont tenus au secret professionnel et les données récoltées sont totalement confidentielles ne sont transmises à aucun organisme (CAF, fisc etc.)

Plus d’infos : www.insee.fr

Texte et photo : club de la presse